Soutenance de thèse

Le Vendredi, 10. décembre 2021 -
14:30 - 19:00
À distance

Madame Aikaterini ZOGRAFISTOU épse VLACHAKIS

Soutiendra vendredi 10 décembre 2021 à 14 h 30

En tout distanciel

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Études néo-helléniques

Titre de la thèse : La présence des intellectuels français dans l’œuvre critique de Giorgos Séféris. Témoignage de l’influence de la pensée française sur la formation de son monde spirituel

Composition du jury :

  • M. Constantin ANGELOPOULOS, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directeur de thèse
  • Mme Elpis GHAZAL, Maîtresse de conférences, Université Paul-Valéry Montpellier 3
  • M. Yiannis IOANNOU, Professeur, Université de Chypre
  • Mme Fryni KAKOYIANNI-DOA, Maîtresse de conférences, Université de Chypre
  • M. Nicolas PAPADIMITRIOU, Professeur, Université Ionienne de Corfou (Grèce)

Résumé de la thèse

Georges Séféris (1900-1971) prix Nobel de littérature en 1963, n’est pas seulement une figure majeure de la poésie grecque contemporaine, il est aussi prosateur et critique important, dont les Essais et le Journal constituent des œuvres dignes d’une étude approfondie. Et c’est exactement ce que nous avons essayé de faire dans la présente recherche. Nous avons choisi comme corpus de la recherche les Essais qui sont publiés sous le titre Dokimès (A'-C') en trois volumes et on s’est donné pour but l’étude, en totalité, des références du poète Grec à 78 prosateurs et poètes Français qui figurent dans ses textes. Témoignage de ses connaissances profondes en langue (il a été tout à fait bilingue dès son enfance) et en littérature françaises qui ont nourri sa pensée critique et la sensibilité de poète.
La recherche est structurée en trois parties avec introduction, conclusion, bibliographie, index et annexe avec photos et textes.  

Dans l’introduction nous avons présenté et justifié le choix de notre sujet, le choix du corpus de la recherche et de la méthode d’analyse (quantitative et qualitative) et nous avons présenté le contexte historique et intellectuel en Grèce durant les trois premières décennies du 20e siècle, avec des indications sur la vie de Séféris, qui est étroitement liée à son siècle et sur son rôle principal au sein de la Génération des années '30.

Première partie : Autodidacte en littérature française.

Séféris avait étudié la prose et la poésie françaises par choix personnel, étant donné que son parcours scientifique était en Droit, pas en Lettres. Quatre chapitres composent cette partie avec les titres suivants : I. Formation du suffisant lecteur (au sens de Montaigne). II. Informations puisées à la bibliothèque de Georges Séféris. III. Présence des poètes et des prosateurs français dans sa correspondance, journaux (intimes et politiques), traductions, romans et Vissini Tetradio. IV. Présentation des Dokimès (A'-C').  
 
Deuxième partie : Penseur sur les poètes et la poésie, influencé par les lettres françaises.

 Cette partie est composée de deux chapitres accordés : le premier aux poètes et le deuxième à la poésie. I. Poètes : se compose de deux unités : A. Les phares spirituels au sens baudelairien (Jean Racine, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Paul Valéry, Marcel Proust) et B. La nature du poète. Nous présentons dans cette unité a. Le caractère tragique du poète et la conscience de soi chez lui à travers des expériences vécues, le drame joué dans son monde intérieur et ses efforts afin d’harmoniser son âme avec le monde extérieur et b. Le poète homo faber c’est à dire le poète en qualité d’artisan et sa façon à lui de transmuer sa sensibilité en parole poétique, pour  conquérir sa propre voix de poète, son style personnel. II. Poésie : Nous étudions dans ce chapitre les éléments  raisonnables et déraisonnables en poésie, le rapport entre poésie et musique et  le fait que la poésie est un art autonome avec ses propres règles et un art de valeur éternelle.  
   
Troisième partie : Témoin des discussions théoriques, résultant de discours critiques contradictoires et d’influences littéraires.

Cette partie est composée aussi de deux chapitres, le premier est accordé à la critique et le deuxième aux méditations de Séféris sur les influences en littérature. I. Critique : se compose de deux unités : A. La critique créative et B. La critique obscursissante et II. Influences en littérature qui se compose aussi de deux unités : A. Influences individuelles, où nous étudions l’angoisse des créateurs liée à  l’originalité de leur œuvre, les influences créatives et la parenté spirituelle entre Georges Séféris et Jules Laforgue et B. Influences spirituelles entre deux civilisations dont l’osmose mène au renouvèlement des idées et de la pensée. C’est le cas du «commerce spirituel» entre la France et la Grèce.

Dernière mise à jour : 15/11/2021